Partagez | 
 

 everybody hurts (nana).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
admin ⊱ evil inside me
avatar
Ephram Mehmeti
⊱ Date d'arrivée : 08/04/2016
⊱ Messages : 121
⊱ Avatar : robert gorgeous sheehan
⊱ Crédit : schizophrenic

⊱ Âge : 24 piges, bientôt 25 (bordelou).
⊱ Métier : il glande depuis l'obtention de son diplôme d'ingénieur en aéronautique
⊱ Quartier : Friedrichshain-Kreuzberg
⊱ Côté coeur : amoureux de tout le monde et de personne
⊱ Pseudo / Prénom : solène / stockholm syndrome


MessageSujet: everybody hurts (nana).   Mar 3 Mai - 22:31

Elle est étendue là, auprès de moi. Dans son plus simple appareil, Nana sommeillait. Je la regardais, sans rien penser de tout cela. Nous venions de passer quelques instants de volupté, de douceur, quelques instants où nous nous étions échappé de ce triste monde. Un instant de bonheur pur, un instant merveilleux, et puis nous étions retombés dans la morne réalité. Celle de mon petit appartement de Kreuzberg. Il était tard, ou tôt, j'en savais rien. La nuit faisait partie de mes journées. Dehors, les premiers passants sortaient, les prolos allaient bosser, les patrons allaient s'enrichir sur le dos de leurs salariés exploités. Le monde se réveillait. Il n'avait pas fallu longtemps à Nana pour qu'elle s'endorme près de moi. Ses cheveux blonds me cachaient la vue de son visage. Elle était belle. Ouais, c'était une jolie femme. Il était indéniable que je préférais la finesse dure des traits masculins, mais Nana Hirsch était indéniablement plaisante. Voluptueuse, sensuelle, dangereuse. Elle représentait la Femme dans ce que celle-ci avait de plus superbe. Je détachai mon regard de son corps nu et m'allumai une énième cigarette. C'était comme ça, j'arrivais pas à pioncer quand il y avait quelqu'un d'autre dans mon lit. La présence étrangère me mettait mal à l'aise. Depuis que c'était plus Rip qui partageait mes nuits, j'y arrivais plus. J'aimais pas, je détestais ça. J'étais crevé, mais Nana était là, et elle semblait bien dormir en plus. Je pouvais lui accorder ces quelques instants de répit, tout de même. La lumière commençait doucement à passer, les rayons traversaient l'épaisseur de mes stores tirés. Nana dormait toujours, toujours plus profondément. Elle ne bougeait pas. La jeune femme semblait avoir un sommeil paisible. Quelle chance. Je me retournai vers elle. Moi aussi, je voulais dormir, mais sa présence ne me le permettait pas. D'une main, je lui saisis le bras. « Nana, c'est le matin, bouge ». Celle-ci ne sembla pas avoir de réaction. Génial. Parce qu'en plus elle faisait partie de ces gens incapables de bouger le gros orteil pendant vingt minutes ? « Nana. Faut que tu partes » dis-je un peu plus fort. Toujours aucune réaction. Sans trop réfléchir à ce que je faisais, j'enfonçai mon doigt dans son oreille. Pas très fin, pas très élégant, mais sa réaction serait diablement drôle à voir.

_________________

    je me souviens que nous marchions apercevant le bonheur à l'horizon, j'en déduis donc qu'à un moment nous nous sommes trompés de direction, tu vois, de l'amour à la haine il n'y a qu'un pas. ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

everybody hurts (nana).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Golden Youth :: Berlin :: FRIEDRICHSHAIN-KREUZBERG :: WOHNSTÄTTEN-